page
page

Loge Maçonnique l'Amitié



Petite excursion étymologique.



Mes bien chers Frères, nos travaux reprennent force et vigueur. Le chantier est ouvert. Mais quels sont les travaux du Maçon spéculatif ? L'une des conditions de base de la poursuite de notre oeuvre me semble être celle d'être animé en permanence d'un esprit critique et de réflexion, en particulier envers soi-même et ses propres croyances.


Au cours de cet automne ou de cet hiver, je pense proposer une mise en perspective et une visite en profondeur de l'Evangile de Jean, dont nous connaissons l'importance pour notre ordre. Cette intention s'est trouvée renforcée quand une brève relecture d'une interprétation de ce texte m'a soudainement, et étrangement, rappelé, ô surprise, certains passages de mon introduction à la physique quantique.


Evoquer un texte, et un langage à connotation religieuse génère toutefois bien des résistances en maçonnerie, y compris chez votre serviteur. L'ouverture de nos travaux et l'appel à l'interrogation que celle-ci devrait susciter me semble constituer une belle opportunité de revisiter certaines de nos croyances et de nos a priori. Pour ce faire, j'ai choisi aujourd'hui de revisiter l'étymologie de certains mots que nous pensons tous bien connaître. Et nous verrons que les profondeurs de la langue révèlent bien souvent un bon sens qui s'est perdu dans un catéchisme qui s'est contenté de verrouiller bien des mots dans une surface dogmatique.


Et d'ailleurs qu'est-ce qu'un dogme ? Aujourd'hui compris comme une vérité inquestionnable déterminée par un pouvoir religieux, il vient du grec “dogma”. Celui-ci signifiait: ce qui paraît bon, et contenait l'idée de convenance, de conformité et d'adaptation... Nous sommes loin du concept rigide qui fait foi aujourd'hui et que la maçonnerie s'attache à fuir.


Qu'est-ce qu'ensuite que la Vérité ? donc la quête nous habite tous et que les Eglises ......................