page
page

Loge Maçonnique l'Amitié

Planche d’avancement

Tracée le 3 mars 6012

L .·. L’Amitié N° 10, G.L.S.A.

Or .·. de La Chaux-de-Fonds

F.·. D. M.


L'Etoile Flamboyante

La lettre "G"

et

La perpendiculaire


Vénérable Maître en Chaire, dignitaires qui décorez l'Orient, mes bien chers frères en vos grades et qualités.


Ce soir, j'aimerais vous présenter mon travail sur le symbole le plus important du grade de Compagnon l'Etoile Flamboyante, la lettre "G" et leur lien avec la perpendiculaire. L'organisation de ma planche repose sur trois plans de base: plan symbolique, plan philosophique et à la fin le plan empirique.

Etoile flamboyante, selon la symbolique de la Franc-Maçonnerie représente le centre d'où rayonne la vraie Lumière signe de toutes les sciences. Elle est le flambeau de la connaissance perçant les ténèbres les plus profondes et reflète le dynamisme de la nature et de l'homme. L'Etoile Flamboyante est donc le guide du compagnon qui sort des ténèbres de l'apprentissage et qui parcourt le chemin qui mène vers la Lumière. Présentée sous la forme d'un pentagramme rayonnant à cinq branches, elle nous rappelle tout d’abord que le grade de Compagnon est intimement lié au nombre cinq et que ce nombre cinq est lui-même intimement lié à l’Etoile.

Pour tracer ce pentagramme mystique, il nous faut employer la proportion dorée, si chère aux sages de l’antiquité. Et pour trouver cette proportion, nous pouvons même diviser le 5, nombre du Compagnon par le 3, nombre de l’Apprenti. Ce calcul nous donne le nombre d’or : 1,618. C’est cette proportion que les sculpteurs grecs ont considérée comme la plus harmonieuse et qu’ils ont employée dans leurs représentations du corps humain.

Par l’application du nombre d’or, l'Homme est donc devenu pour eux un symbole d'harmonie. Dans son livre "De Architectura" Vitruve a indiqué que les proportions d'un bâtiment devraient correspondre à ceux d'une personne, et il a employé la proportion dorée pour fixer ce qu'il a considéré comme les mesures relatives d'un humain idéal. L’une des illustrations les plus frappantes de ce corps harmonieux se trouve dans le célèbre « Homme de Vitruve », où Léonard de Vinci inscrit l’Homme, telle une étoile à cinq branches, dans un cercle. Souvenons-nous que pour les adeptes de Pythagore, le cercle représente le royaume de l’Esprit. Si ce corps, assimilé à l’Etoile, est le summum de l’harmonie physique ou terrestre, alors l’Etoile à cinq branches, pentagramme tracé selon les préceptes du nombre d’or, est celle de l’harmonie céleste ou spirituelle.

A chaque trait tracé, le Maçon éveille en lui les cinq éléments si chers aux hermétistes : la Terre, l’Eau, l’Air, le Feu et enfin l’Ether. Car tout comme la rose à cinq pétales, l’Etoile Flamboyante évoque l’accès au cinquième élément, l’Ether, jusque-là caché dans la cavité du notre cœur.

Elle est donc semblable à l’homme. Nous pouvons même dire qu’elle est le miroir de l’Homme. Car comme nous l’enseigne la Table d’Emeraude (Tabula Smaragdina en latin) retrouvée, selon la légende dans le tombeau d'Hermès Trismégiste, fondateur mythique de l'alchimie: "Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas", le microcosme est le reflet du macrocosme. L'Univers Terrestre est le reflet de l'Univers Céleste.

Située à l’Orient, l’Etoile Flamboyante représente l'Absolu, l’Univers, le macrocosme, avec en son centre la lettre "G", symbole de la Géométrie sacrée et de Dieu G:.A:.D:.L:.U:., elle représente aussi l’Homme, l’Initié, le Franc-Maçon, ayant en lui le cœur éclairé par la Lumière du Grand Architecte.

La lettre «G» peut signifier donc la Géométrie, mais aussi la Gravitation, la Génération, le Génie ou Gnose au nombre de 5 de Compagnon. Lettre "G" est la troisième lettre de l'alphabet grec (gamma) et la cinquième consonne de l'alphabète latin G, ce qui donne le lien entre l'Apprenti et le Compagnon.

La géométrie est le fondement de toute science, l’art sacré de la construction universelle. Elle a pour objet pour citer Platon "La Connaissance de ce qui est toujours et non de ce qui naît et périt", il disait aussi "Que nul n’entre sous mon toit, s’il n’est géomètre", les bâtisseurs voyaient dans la géométrie la possibilité d’atteindre le beau d’une part et d’autre part le moyen de répondre à des problèmes techniques. La géométrie intérieure, c’est le travail de l’esprit, la maîtrise des passions, la juste valorisation des actes et des pensées

Si la gravitation est la force primordiale qui règle le mouvement et l'équilibre de la matière, il est aussi pour le Franc-Maçon le symbole de l'amour qui rapproche les cœurs et les maintient dans une étroite union fraternelle.

La génération, puissance d'engendrer, est cette force vitale qui assure le maintien de la vie et son évolution dans la direction de l'idéal; qui pousse le Maçon à se dépasser sans cesse.

Le génie, forme supérieure de l'intelligence humaine, inspire l’Homme éclairé à chercher sans relâche et trouve son expression dans la création intellectuelle, morale et artistique. Le travail du Maçon met quotidiennement son génie au service des principes de notre Ordre. L’homme de génie est celui qui maîtrise l’art de construire, celui qui relie au moyen d’un pont les deux rives d’un fleuve entre microcosme et macrocosme, entre lui-même et l’univers, entre ses impulsions immédiates et son projet de ......................